Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Patrimoine » Bussière-Badil

Bussière-Badil

Mis à jour le vendredi 12 août 2016    


Au creux d’une vallée verdoyante, Bussière-Badil vous accueille à l’ombre de sa grande et magnifique église romane.


Le blason de Bussière-Badil raconte son histoire. D’un côté les armoiries des Collonges - Pompadour que vous retrouverez dans presque toutes les églises aux alentours. De l’autre, une poêle, en référence au nom de Bussière-Poilé, nom donné à cette commune
au XVIIe siècle, à cause des fonderies de la paroisse qui fabriquaient des poêles.
Eglise Saint Michel de Notre Dame de Bussière Badil - magnifique rosace du XVe
Eglise Saint-Michel de Notre Dame
Eglise Saint Michel de Notre Dame de Bussière Badil En arrivant à Bussière-Badil, il est difficile d’ignorer l’énorme masse de l’église Saint-
Michel de Notre Dame. Elle faisait partie de l’abbaye bénédictine dont les premières traces remontent à 1028. Elle fut transformée en simple prieuré au XIVe siècle. Un superbe portail, rappelle par la finesse de la sculpture le style angoumoisin.
A l’intérieur, trois nefs accédant à l’autel sont soutenues par d’énormes piliers avec de très beaux chapiteaux. Partout, vous retrouvez les armoiries de la famille Collonges dont les cadets furent souvent les prieurs de ce monastère bénédictin. Le plus fortuné
dota l’église de la magnifique rosace du XVe siècle et peut-être fut-il l’acquéreur de la fameuse vierge dorée du XVIe siècle.

En sortant, ne manquez pas de vous arrêter devant la fontaine, la pile. C’est une immense cuve octogonale creusée dans un bloc de granit.
Bussière-Badil : la fontaine, la pile - une immense cuve octogonale creusée dans un bloc de granit
En continuant, admirez les maisons nobles
et particulièrement la Maison de Belleville
(XVe et XVIe siècles).